dimanche , 14 juillet 2024

Les hôpitaux de Gaza au cœur des combats, appels à la protection des civils

Les appels à la retenue se multiplient face à l’intensification des combats autour d’hôpitaux à Gaza, au moment où la guerre déclenchée par le Hamas, en Israël le 7 octobre, entre samedi dans sa sixième semaine.

De violents combats entre les troupes israéliennes et des combattants de l’organisation islamiste se sont poursuivis autour de l’hôpital al-Shifa dans la ville de Gaza, le plus important du territoire, a rapporté un correspondant de l’AFP.

L’ONG Médecins sans frontières (MSF) a également relevé, samedi matin sur X, qu’ «au cours des dernières heures, les attaques contre l’hôpital al-Shifa se sont intensifiées de façon dramatique» et a évoqué une situation « catastrophique » à l’intérieur de l’établissement, a indiqué l’AFP.

Vendredi, le Hamas a fait état de 13 morts dans une frappe sur ce complexe où ont tenté de se réfugier des civils, comme dans d’autres hôpitaux du territoire. Citée par MSF, une infirmière de l’établissement, Maher Sharif, a décrit une « scène d’horreur ». « J’ai vu des cadavres, y compris de femmes et d’enfants », a-t-elle dit.

Devant le Conseil de sécurité de l’ONU, le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a renouvelé vendredi ses appels à un cessez-le-feu, soulignant que le système de santé de la bande de Gaza est « à genoux ». « La situation sur le terrain est impossible à décrire: des couloirs d’hôpitaux où s’entassent blessés, malades et mourants, des morgues qui débordent, des chirurgies sans anesthésie », a-t-il témoigné.

Les bombardements menés par Israël ont fait 11.078 morts dans la bande de Gaza, essentiellement des civils, parmi lesquels 4.506 enfants, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Le ministère a appelé vendredi la communauté internationale à « intervenir immédiatement pour empêcher que les hôpitaux de Gaza continuent d’être ciblés » et a invité « toutes les institutions internationales » à se rendre à l’hôpital d’al-Shifa pour le « protéger ».

« Tous les hôpitaux de la ville de Gaza ont été visés » vendredi par l’armée israélienne, a assuré à l’AFP le directeur de l’hôpital al-Shifa, Mohammed Abou Salmiya. Au total, 20 des 36 hôpitaux du territoire ne sont plus opérationnels, selon l’agence onusienne chargée de la coordination humanitaire (Ocha), alors même que le nombre de blessés croît quotidiennement.

 

 

About Kenza Alaoui

Check Also

Un premier bateau rempli d’aide en route vers la bande de Gaza

Un premier bateau chargé de vivres est en route mercredi pour la bande de Gaza …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *