dimanche , 14 juillet 2024

Espionnage: L’Azerbaïdjan appelle la France à cesser toute « ingérence » dans ses affaires internes

L’Azerbaïdjan a appelé mercredi la France à cesser toute « ingérence » dans ses affaires internes, après l’arrestation d’un Français accusé d’espionnage par Bakou, qui a été dénoncée par Paris comme « arbitraire ».

Les affirmations de la diplomatie française selon lesquelles « le citoyen de ce pays a été arrêté sans aucune raison sont tout à fait infondées », a déclaré le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères dans un communiqué, relayé par l’agence de presse AFP.

La France a jugé mardi « arbitraire » la détention en Azerbaïdjan de Martin Ryan, un ressortissant français accusé d’espionnage et arrêté début décembre par les autorités azerbaïdjanaises, et a demandé sa libération immédiate.

« Cette déclaration infondée constitue une déformation de la réalité et une nouvelle tentative d’ingérence dans les affaires internes d’Azerbaïdjan et dans un processus d’enquête légitime », a réagi le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères, selon l’AFP.

« Une nouvelle fois, nous appelons la partie française à cesser son ingérence dans les affaires internes d’Azerbaïdjan », a-t-il souligné.

Soupçonné d’avoir commis des actes d' »espionnage », Martin Ryan a été arrêté le 4 décembre, puis placé en détention pour une durée de quatre mois, selon la diplomatie azerbaïdjanaise. Depuis son arrestation, des responsables consulaires de l’ambassade de France à Bakou lui ont rendu visite à plusieurs reprises et « ont toutes les informations sur l’enquête », assure le communiqué.

L’affaire, qui avait fuité il y a quelques jours dans des médias en ligne, notamment en Azerbaïdjan, intervient alors que les relations s’enveniment entre Paris et Bakou.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev reproche à la France de soutenir l’Arménie dans le conflit qui oppose Erevan et Bakou. En novembre, il avait accusé Paris de « préparer le terrain pour une nouvelle guerre » dans le Caucase en « armant » l’Arménie, après l’annonce de la vente à Erevan d’équipements français pour sa défense sol-air, souligne l’AFP.

De son côté, Paris avait accusé des acteurs liés à l’Azerbaïdjan d’avoir mené une campagne de manipulation visant à porter atteinte à la réputation de la France avant les jeux Olympiques 2024.

En décembre, les tensions étaient montées d’un cran avec l’expulsion réciproque de deux diplomates, une affaire liée à l’arrestation de Martin Ryan, selon le communiqué de la diplomatie azerbaïdjanaise.

About Kenza Alaoui

Check Also

Catastrophe aérienne en 1980: Un ancien Premier ministre italien accuse la France

Plus de quarante ans après la catastrophe aérienne d’Ustica, qui a fait 81 morts et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *