Contamination des fraises marocaines par l’hépatite A: le démenti catégorique du ministère de l’Agriculture

Contamination des fraises marocaines par l’hépatite A: le démenti catégorique du ministère de l’Agriculture

Le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts a catégoriquement démenti, dimanche, les rumeurs circulant sur certains médias et réseaux sociaux prétendant la présence du virus de l’hépatite A dans les fraises marocaines.

« Suite aux rumeurs circulant sur certains médias et réseaux sociaux prétendant la présence du virus de l’hépatite A dans les fraises marocaines, et malgré le démenti et les clarifications émanant de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), après le résultat d’analyses précises effectuées, et compte tenu de la persistance de ces informations erronées sans fondement, émanant d’entités visant à porter atteinte à la réputation du produit agricole marocain, le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, dément catégoriquement la véracité de ces nouvelles », indique un communiqué du ministère.

D’après la même source, l’ONSSA, aussitôt informé de l’alerte sanitaire sur un lot de fraises exportées du Maroc, a ouvert une enquête et mené les investigations nécessaires qui ont permis d’identifier le champ et l’unité de conditionnement concernés, ainsi que de suivre le lot de fraises exportées.

Le ministère fait également savoir que les services de l’ONSSA ont effectué toutes les analyses nécessaires au niveau de l’unité de production du lot de fraises en question afin d’évaluer leur qualité et de détecter d’éventuels risques sanitaires.

Les analyses de laboratoire ont montré que les résultats pour l’hépatite A étaient négatifs, et aucune contamination des eaux d’irrigation n’a été détectée. De plus, il a été confirmé que les travailleurs du champ sont soumis à un contrôle strict pour garantir la sécurité sanitaire des fraises.

Ainsi, le ministère assure la sécurité sanitaire des fraises, comme celle de tous les produits agricoles du Royaume, rappelant les efforts déployés pour veiller à l’exécution permanente et précise du plan de surveillance annuel de l’ONSSA sur le marché national. Ce plan comprend des centaines d’échantillons de fruits rouges pour vérifier leur sécurité et leur conformité aux normes de sécurité sanitaire.

Le ministère se réserve le droit de recourir aux procédures légales contre les auteurs de ces fausses informations et de lutter contre les différentes sources diffusant de fausses informations sur les produits agricoles nationaux, conformément à la législation en vigueur.

Et de conclure : « Les consommateurs sont invités à faire preuve de prudence et à se référer aux sources officielles pour obtenir des informations sur la sécurité alimentaire. L’ONSSA reste engagé à garantir la sécurité et la qualité des produits alimentaires au Maroc ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *