Aide sociale directe: 13.000 familles bénéficiaires dans la province de Sefrou

Aide sociale directe: 13.000 familles bénéficiaires dans la province de Sefrou

Quelque 13.000 familles inscrites au Registre Social Unifié (RSU) ont bénéficié, jusqu’au 9 février, du programme d’aide sociale directe au niveau de la province de Sefrou.

Dans une déclaration à l’agence de presse MAP, le chef du service de la Protection sociale de la préfecture de Sefrou, Mohamed Eddarafat a indiqué que ces familles représentent environ 25% des familles inscrites au RSU dans la province et qui sont estimées à 52.000 familles, soit plus de 90% de la population inscrite au Registre National de la Population (RNP).

Le responsable a précisé qu’au niveau de la province de Sefrou, plus de 200.000 personnes sont inscrites au RNP, soit plus des deux tiers de la population de la province, en plus de 43.000 familles qui bénéficient d’Amo Tadamon.

A cet égard, il a souligné l’importance du chantier de protection sociale lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI et qui est considéré comme l’un des piliers de l’État social fondé sur l’investissement dans le capital humain.

Les bureaux d’enregistrement au RNP et au RSU à la province de Sefrou connaissent une forte affluence des citoyens désireux de bénéficier d’une aide sociale directe, dans un contexte de forte mobilisation des autorités locales, rapporte la MAP.

Les différentes annexes administratives de la province accueillent de plus en plus de citoyens et de citoyennes souhaitant s’inscrire à ces deux registres afin de bénéficier d’une aide sociale directe, un programme qui s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes Instructions Royales visant à lutter, à long terme, contre la pauvreté et améliorer le pouvoir d’achat des familles pauvres en élargissant le champs de l’aide à de larges catégories de citoyens.

Le régime d’aide sociale directe, qui intervient en application des Hautes orientations royales contenues dans le discours de SM le Roi Mohammed VI adressé au Parlement à l’occasion de l’ouverture de la 1ère session de la 3ème année législative de la 11ème Législature, est un programme national qui vise à améliorer les conditions de vie des familles ayant des enfants en âge scolaire ou en situation de vulnérabilité, et qui ne bénéficient actuellement d’aucune compensation familiale conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur, dans le but de soutenir leur pouvoir d’achat.

Ce régime cible des millions de familles ne bénéficiant pas d’allocations familiales, en particulier celles ayant des enfants de moins de 21 ans, ainsi que les familles sans enfants ou ayant des enfants de plus de 21 ans et qui sont en situation vulnérable.

Mobilisant un budget annuel qui passera de 25 milliards de dirhams (MMDH) en 2024 à 29 MMDH en 2026, ce programme va contribuer, notamment à la mise en œuvre du « revenu de dignité pour les personnes âgées », des « allocations familiales à tous les ménages » et du « soutien à vie aux personnes en situation de handicap ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *