samedi , 18 mai 2024

En référence à l’absurdité algérienne face au maillot du RS Berkane : Quand le Maroc a été exclu de la FIFA à cause de son soutien à l’Algérie sous la colonisation française

Une large frange des nouvelles générations d’Algériens et de Marocains ignorent presque tout des relations maroco-algériennes qui ont été dans un passé lointain empreint d’une solidarité et d’une amitié solides à toute épreuve. Surtout à une époque où l’Algérie en quête de son indépendance avait besoin du soutien d’un Maroc indépendant et en construction.

Plusieurs faits historiques avérés en témoignent. Dans le monde du football, en 1958, en pleine guerre de libération en Algérie, la fédération internationale de football (FIFA), fort influencée par la puissance coloniale française, avait sanctionné le Maroc et l’avait exclu pendant une année de ses instances, parce qu’il avait disputé un match contre l’équipe algérienne de football composé de joueurs du Front de libération nationale (FLN). Le « châtiment » ne s’arrêtait pas à ce stade. Les Lions de l’Atlas ont été privés de participer pour la première fois à la Coupe d’Afrique des Nations.

Une année auparavant, le FLN avait décidé de créer une « équipe nationale algérienne de football », qui voulait, entre autres, rassembler les joueurs algériens actifs dans le championnat du « colonisateur », la France.

Plusieurs footballeurs algériens ont ainsi rejoint la Tunisie où était installé le gouvernement provisoire algérien, provoquant ainsi l’ire de la France qui a perdu ainsi des joueurs talentueux (dont Rachid Mekhloufi et Mustapha Zitouni). L’Hexagone revancharde exerce de la pression sur la FIFA. Celle-ci décrète alors une décision dénuée de tous sens et surtout partiale : toute équipe qui affrontera celle de l’Algérie, « non reconnue », sera expulsée des finales de la Coupe du monde.

Ne cédant à la menace ou plutôt au chantage, le Maroc a pris part au tournoi baptisé du nom de la résistante algérienne, Djamila Bouhired, aux côtés de la République arabe unie (Syrie et Égypte) et la Tunisie. La suite est connue. La morale de l’histoire : après plus de 66 ans, la junte militaire algérienne, qui prend en otage tout un pays, ses richesses et son peuple, contraint une équipe de football algérienne, en l’occurrence USMA, à refuser de jouer son match contre RS Berkane pour la stupide raison que les joueurs de celui-ci enfilent un maillot (son maillot officiel reconnu par les instances africaines et internationales) qui porte la carte du Maroc incluant ses provinces du Sud, son Sahara.

 

 

 

About Mourad Kamel

Check Also

Message de condoléances de Sa Majesté le Roi à la famille de feu Haj Ahmed Pirou

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion …