lundi , 20 mai 2024

La ville de Rabat portée à la tête du Réseau international pour l’éclairage urbain (LUCI)

La ville de Rabat, en la personne de sa maire, Fatiha El Moudni, a été élue présidente du Réseau international pour l’éclairage urbain (Lighting Urban Community International-LUCI) lors de son Assemblée générale annuelle, tenue du 24 au 27 avril à Montpellier en France, indique-t-on auprès du Conseil de la ville.

Rabat, ville lumière et capitale marocaine de la culture, devient la première ville africaine et arabe à occuper cette position depuis la création en 2002 de ce réseau regroupant 73 villes et 43 membres associés qui partagent la conviction que la lumière participe au développement urbain durable et au développement socio-économique des villes.

Outre Rabat, le bureau de LUCI compte notamment les villes de Montpellier (France), en tant que première vice-présidente, Séoul (Corée du Sud), deuxième vice-présidente, Glasgow (Ecosse), élue à la trésorerie, ainsi que les villes d’Eindhoven (Pays-Bas), d’Helsinki et d’Oulu (Finlande) et de Londres (Angleterre), comme membres.

A cette occasion, la maire de Rabat, Fatiha El Moudni, a exprimé sa fierté de présider la LUCI et sa détermination à promouvoir les actions de ce réseau.

« En tant que Présidente, je dirigerai tous mes efforts pour renforcer les liens entre les membres, promouvoir les meilleures pratiques et encourager l’adoption de solutions d’éclairage intelligentes et durables dans les villes du monde entier », a affirmé Mme El Moudni dans une déclaration à la MAP.

« Nous sommes convaincus qu’avec ces actions, LUCI continuera à prospérer en tant que plateforme mondiale de partage de connaissances et de collaboration pour l’amélioration de l’éclairage urbain », a-t-elle souligné.

Lancé en 2014, le programme « Rabat-Ville lumière » est un chantier royal intégré qui a initié une grande dynamique au niveau de la ville aussi bien en termes d’éclairage qu’en termes de planification urbaine et d’inclusion sociale, qu’elle est fière d’exporter au monde entier, assure-t-on auprès de la mairie de la capitale.

Par ailleurs, une semaine plus tôt, la maire de Rabat a pris part aux travaux du bureau exécutif de l’organisation mondiale de Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), qui se sont déroulés du 17 au 20 avril à San José au Costa Rica, sous le thème « The Power of the People ».

Dans une allocution aux travaux de la commission des affaires statutaires, Mme El Moudni, a exprimé son fort engagement envers la dynamique de CGLU, tout en assurant la continuité dans les projets et les actions incitatives entreprises par la Capitale du Royaume, afin de promouvoir la démocratie, la coopération et l’inclusion sociale.

Elle a également mis en avant le rôle des leaders politiques dans l’accélération de la mise en œuvre des ODD, par l’investissement collectif, la promotion des partenariats multiformes, le renforcement des capacités, la communication et l’échange d’expériences en matière de gouvernance locale.

Mme El Moudni, également trésorière de CGLU, a également participé à la célébration des 20 ans d’union de CGLU, et a pris part aux discussions et recommandations déclinées de ces travaux.

About Mourad Kamel

Check Also

Décompensation : Hausse de 10 dirhams sur les prix de la bouteille de gaz de 12 kg dès lundi

La décompensation partielle de la subvention du gaz butane au titre de l’année 2024 prendra …