CPS de l’UA: Le Maroc appelle à mettre fin à l’impunité des personnes responsables du recrutement et de l’utilisation criminelle des enfants soldats

CPS de l’UA: Le Maroc appelle à mettre fin à l’impunité des personnes responsables du recrutement et de l’utilisation criminelle des enfants soldats

Le Maroc a appelé, mardi à Addis-Abeba devant le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA), à mettre fin à l’impunité des personnes responsables du recrutement et de l’utilisation criminelle des enfants soldats et d’autres violations graves à leur égard.

Lors d’une deuxième réunion du CPS tenue ce mardi par visioconférence et présidée par l’Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l’UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, consacrée à la “Lutte contre l’utilisation des enfants soldats”, la délégation marocaine a plaidé pour une approche holistique et plurielle, à la fois globale et locale, théorique et pratique qui allie lutte et prévention pour faire face à ce fléau, a rapporté l’agence de presse MAP.

La délégation marocaine a appelé la Commission de l’UA à élaborer un document de référence des bonnes pratiques pour prévenir et mettre fin au recrutement et à l’exploitation des enfants soldats par les groupes armés non étatiques.

Bien que le recrutement et l’utilisation des enfants par les forces et les groupes armés soient des phénomènes mondiaux, une proportion significative d’enfants recrutés et exploités se trouve en Afrique, a déploré la délégation marocaine.

La délégation marocain a réitéré l’engagement ferme du Royaume pour la protection et la promotion des droits fondamentaux de tous les enfants, réaffirmant que le Maroc préconise une approche holistique et une coordination robuste des efforts de la communauté internationale pour lutter efficacement contre le fléau des enfants soldats, a indiqué la MAP.

En tant qu’acteur majeur du maintien et de la consolidation de la paix sur le continent, l’action du Maroc œuvre à rompre le cercle vicieux de l’exploitation humaine qui entoure le phénomène des enfants-soldats, et ce à travers la sensibilisation sur le sort des enfants soldats, les processus d’embrigadement et de manipulations, ainsi que les causes sous-jacentes qui alimentent la persistance de ce fléau, la contribution à la prévention du recrutement des enfants soldats et la promotion des leçons apprises et des bonnes pratiques.

La délégation marocaine a rappelé qu’en octobre 2022, le CPS, sous présidence marocaine, a adopté, le communiqué n° 1110 sur la « prévention contre le recrutement et l’utilisation des enfants dans les situations de conflit ».

Dans ce communiqué, le CPS avait fermement condamné la poursuite du recrutement et de l’utilisation d’enfants par des forces et des groupes armés, ainsi que par des organisations terroristes sur le continent africain.

Il avait appelé également à préserver le caractère civil et humanitaire des centres d’éducation, des camps de réfugiés et de personnes déplacées, ainsi qu’à cesser immédiatement de cibler et d’utiliser les écoles et les camps de réfugiés et de personnes déplacées, comme des centres de recrutement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *