Les Semaines du film européen au Maroc soufflent leur 30ème bougie

Les Semaines du film européen au Maroc soufflent leur 30ème bougie

La Délégation de l’Union européenne au Maroc organise, du 14 janvier au 1er mars, la 30 édition des Semaines du film européen avec une panoplie de projections prévues dans les villes de Casablanca, Rabat, Marrakech et Tanger.

« Les Semaines du Film Européen entrent dans leur plus bel âge. A l’occasion de son trentième rendez-vous avec le public marocain, cet événement culturel de premier ordre, qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la coopération culturelle entre l’Union européenne et le Maroc, propose la découverte de 8 films européens de 11 pays de l’Union Européenne, récents et primés dans les plus grands festivals mondiaux, ainsi qu’une sélection de courts métrages, eux aussi primés, de cinéastes du Sud de la Méditerranée », indique un communiqué de la Délégation.

Les films proposés mettent en exergue la richesse de la culture européenne dans sa diversité et sont la preuve que la complémentarité des cultures alimente la créativité. Ils fournissent l’opportunité de réunir dans une même œuvre des acteurs de différents pays, dont trois films sont le fruit d’une coproduction européenne impliquant jusqu’à cinq pays, précise le communiqué.

S’agissant des courts métrages, eux aussi primés en Europe et en Afrique, ils permettront à des metteurs en scène et acteurs du Sud de la méditerranée, de fournir, avec humour et justesse, une vision dynamique des sociétés dans lesquelles ils évoluent, tout en se rattachant aux valeurs traditionnelles.

Pour l’ouverture de cette édition, le film  »Anatomie d’une chute » de Justine Triet sera projeté dans les différentes villes. Le long métrage a décroché la Palme d’Or au Festival de Cannes en 2023, le Golden Globe du meilleur film en langue étrangère et le Golden globe du meilleur scénario.

Attirant près de 12.000 spectateurs chaque année, ce rendez-vous culturel est organisé depuis 1991 par l’Union européenne au Maroc en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, le Centre cinématographique marocain, la Fondation Hiba et l’École supérieure des arts visuels de Marrakech, conclut le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *