Le 23ème Festival national du film de Tanger: Tout savoir sur les 45 films en lice

Le 23ème Festival national du film de Tanger: Tout savoir sur les 45 films en lice

La 23ème édition du Festival national du film de Tanger, qui se tiendra du 6 au 14 octobre, a dévoilé sa sélection de films. Quarante-cinq (45) films sont en lice pour les prix de l’édition 2023, qui sera organisée par le Centre cinématographique marocain (CCM), en collaboration avec les professionnels du secteur cinématographique.

Il s’agit de 15 longs-métrages de fiction, 15 courts-métrages de fiction et documentaires et 15 longs-métrages documentaires, selon un communiqué du CCM, qui précise que la sélection officielle des trois compétitions a été effectuée par trois commissions distinctes et indépendantes composées de professionnels du cinéma marocain.

Les commissions de sélection ont visionné les films inscrits pour participer à cette édition et tenu leurs réunions de délibération au siège du CCM, explique la même source. La commission de sélection des films de long-métrage de fiction, présidée par le réalisateur Hakim Belabbas, et composée de Bahija Lyoubi, directrice de production, Layla Triqui, réalisatrice, Ahmed Araib, critique de cinéma et Ahmed Belkhayat, directeur général de l’ESAV-Marrakech, a tenu sa réunion le 1er septembre et décidé, après délibération de ses membres, de sélectionner 15 films.

Les films en compétition dans cette catégorie sont: « Abdelinho » de Hicham Ayouch, « Al di là » de Othman Naciri, « Coup de tampon » de Rachid El Ouali, « Hamida Ejayeh » de Mostafa Derkaoui, « Jalaldine » de Hassan Benjelloun, « Jours d’été » de Faouzi Bensaidi, « Le bleu du caftan » de Maryam Touzani, « Le verre de l’amitié » de Naoufal Beraoui, « les damnés ne pleurent pas » de Fyzal Boulifa, « L’esclave » d’Abdelilah El Jaouhary, « Mon père n’est pas mort » d’Adil El Fadili « Oasis des eaux gelées » de Mohamed Raouf Sebbahi, « Queens » de Yasmine Benkiran, « Sound of Berberia » de Tarik El Idrissi et « Un été à Boujad » de Omar Mouldouira.

Concernant la commission de sélection des films de court-métrage candidats à la compétition officielle, qui est présidée par le réalisateur et scénariste Mohamed Mouftakir, et composée de Jamila Annab, réalisatrice, universitaire et critique de cinéma et Zine El Abidin Charafddine, président du festival du film de Dakhla, elle a tenu sa réunion le 31 août dernier et décidé de sélectionner 15 films.

Il s’agit des films « Sur la tombe de mon père » de Jawahine Zentar, « Sahara mon amour » de Latefa Ahrrare, « Débris » d’Aiman Benslimane, « Le chant du péché » de Khalid Maadour, « No key » de Walid Messanoui, « La mère du clown » de Manal Ghoua, « Madame Pipi » de Fouad Souiba, « Seminal Animals » de Karim Souissi, « The last wave » de Mustapha Fermati, « Phone breaker » de Hamza Atifi, « L’ancienne maison » d’Achraf El Moutaoukil, « Amira » de Rachida Saadi, « Saouls » de Yassine El Moujahid, « Hurry up » de Karim Tajouaout et « L’ombre de mon père » de Sarra Rkha.

La commission de sélection des films de long-métrage documentaire, présidée par la directrice du festival Cinéma et droits de l’Homme, Fadoua Maroub, et composée de Asmaa El Alaoui, directrice de l’ISCA et Habib Nasry, directeur de festival du film documentaire de Khouribga, a, quant à elle, tenu sa réunion le 1er septembre et décidé de sélectionner 15 films.

Les films sélectionnés sont « Bayt Al Hejba » de Jamila Annab, « Broken dreamland » de Khalid Laboudi et Hannu-Pekka Vitikainen, « Défi de femmes » de Loubna Elyounssi, « Femmes militantes en marge » d’Azlarabe Alaoui, « Fragments from heaven » d’Adnane Baraka, « Gravures rupestres Baiba » de Ghizlane Assif, « L’faro » de Fatine Khalkhal, « La dernière mine » de Fatima Aglaz, « Le Maroc et les mouvements de libération en Afrique » de Hassan El Bouharrouti, « Les gardiens de la mémoire » de Said Belli, « Massira » d’Asmae El Moudir, « Memoria de la paz » d’Ahmed Zergane et Younes Bouhmala, « Miroirs brisés » d’Othmane Saadouni, « Tagzzayt » de Mohammed Zeghou et « The Journey » de Said Zribiaa.

Par ailleurs, la section « Panorama » est consacrée à la projection de sept films qui ont été sélectionnés parmi les œuvres en lice dans les catégories des longs métrages de fiction et des longs métrages documentaires, et 7 courts métrages.

Il s’agit des longs-métrages « Dados » d’Abdelouahed Mjahed, « Nostalgia Beach » de Chaquir Achahbar, « Polygames » de Zakaria Zahrani, « Les divorcées de Casablanca » de Mohamed Ahed Bensouda, « Asmahane » de Mohammed Jennane, « Sahari-Slem Wesaa » de Moulay Tayeb Bouhanana et le documentaire « Le gavage » de Mohamed Marouane Kamal.

Les courts métrages qui seront projetés sont: « Jeans » de Mohamed Bouhari, « Daddy » de Yassine Lahrichi, « Jeux d’enfants », « La vérité » de Lakhdar El Hamdaoui, « L’ombre des papillons » (animation) de Sofia El Khyari, « Année Coron » (documentaire) d’Ahmed Bouchalgua et « Ayyur » (film d’école) de Zineb Wakrim.

Coïncidant avec la célébration de la Journée nationale du cinéma, le festival sera aussi un espace de rencontre et d’échange ponctué de tables rondes et de conférences de presse, en plus d’un hommage qui sera rendu à des figures du septième art national.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *