L’expérience marocaine en matière de tolérance religieuse et de coexistence pacifique mise en exergue au Salon du livre du Caire

L’expérience marocaine en matière de tolérance religieuse et de coexistence pacifique mise en exergue au Salon du livre du Caire

L’expérience marocaine pionnière en matière de tolérance religieuse et de coexistence pacifique et civilisée a été saluée par les participants à une rencontre tenue en marge du Salon international du livre du Caire.

Les participants à cette rencontre, organisée par le Centre égyptien de réflexion et d’études stratégiques sous le thème « Tendances de l’extrémisme et du terrorisme au Moyen-Orient », ont souligné la spécificité et la singularité de l’expérience marocaine en matière de coexistence et d’acceptation d’Autrui, a rapporté l’agence de presse MAP.

Dans ce sens, Mme Azza Fathi, professeur des programmes de sociologie à l’Université Ain Shams du Caire, a souligné que l’expérience du Maroc en matière d’acceptation de toutes les cultures et religions demeure pionnière dans le monde arabe et au Moyen-Orient. « Il n’est pas surprenant que le Maroc soit le pays qui souffre le moins de la menace de l’extrémisme et du terrorisme », a-t-elle expliqué, selon la même source.

Dans son côté, Jamal Abdel Jawad, membre du Conseil consultatif et directeur du programme de politiques publiques au Centre égyptien de réflexion et d’études stratégiques, a souligné que ce qui distingue l’expérience marocaine est que le patriotisme unit tout le monde, loin de la partisanerie et de l’extrémisme qui peut conduire au terrorisme.

Les participants à cette rencontre ont également passé en revue nombre d’expériences en matière de lutte contre le terrorisme et de l’extrémisme et sur la manière de protéger la région de ces fléaux, suite aux nombreux troubles et crises actuels, a souligné la MAP.

Ils ont noté que la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme n’implique pas nécessairement une approche militaire et sécuritaire, mais requiert plutôt des efforts intellectuels et de sensibilisation.

Onze maisons d’édition marocaines présentant les dernières évolutions littéraires du Royaume prennent part aux activités du Salon international du livre du Caire, qui se tient du 24 janvier au 6 février.

A travers cet événement, les maisons d’édition marocaines entendent promouvoir la production littéraire nationale et la présenter aux lecteurs égyptiens et arabes.

Cette édition connaît la participation de 70 pays du monde entier, 1.200 maisons d’édition et de 5.250 exposants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *