vendredi , 19 juillet 2024

Algérie : la junte militaire resserre l’étau autour de la presse et ordonne la cessation de publication de Radio M dont le patron croupit toujours derrière les barreaux

La politique de censure de la presse et de la liberté d’expression se poursuit en Algérie. La junte militaire serre davantage l’étau autour des journalistes algériens. Depuis ce mercredi 19 juin 2024, le site web de Radio M, faisant partie du groupe de médias indépendants dirigé par le journaliste algérien Ihsane El Kadi, emprisonné depuis fin 2022, cesse de publier. La décision  de la dissolution de la société éditrice du média a été prononcée par la justice à la solde du pouvoir en place. « C’est avec le cœur lourd que nous, journalistes de Radio M, vous annonçons la cessation de publication de notre site web », a indiqué l’équipe de Radio M dans un communiqué sur Facebook, rapporté par l’Agence AFP. Après l’arrestation de M. El Kadi, directeur de publication, en décembre 2022, la saisie des équipements de la radio et la mise sous scellés de ses locaux, « le titre a continué à exister malgré le harcèlement continu de ses journalistes par les autorités, la lourde condamnation de son directeur et les poursuites contre la société éditrice… L’équipe de Radio M a résisté, tant qu’elle a pu. Nous avons traversé des courants froids et des tempêtes violentes qui, hélas, ne semblent pas s’apaiser. Le 13 juin 2024, la Cour d’appel d’Alger a confirmé la dissolution d’Interface Médias, entreprise éditrice de Radio M», a expliqué l’équipe de Radio M », a annoncé l’équipe de la radio censurée.

About Mourad Kamel

Check Also

Banque mondiale: L’économie marocaine a fait preuve de résilience

L’économie marocaine a fait preuve de résilience et s’est redressée, avec une production réelle augmentant …