En dehors des leaders de la sous-région, SM le Roi est le seul Chef d’Etat à avoir reçu une invitation pour prendre part à la cérémonie d’investiture du Président élu du Sénégal, où le Souverain est représenté par le Chef de gouvernement

En dehors des leaders de la sous-région, SM le Roi est le seul Chef d’Etat à avoir reçu une invitation pour prendre part à la cérémonie d’investiture du Président élu du Sénégal, où le Souverain est représenté par le Chef de gouvernement

En voilà un témoignage fort révélateur du poids et de l’aura de S.M. le Roi Mohammed VI sur la scène sénégalaise en particulier et la scène africaine en général. Le chef de gouvernement, Aziz Akhannouch, a représenté Sa Majesté le Roi Mohammed VI mardi 2 avril 2024 à Diamniadio près de Dakar, à la cérémonie de prestation de serment et d’installation du Président élu de la République du Sénégal, M. Bassirou Diomaye Faye. Le déplacement de M. Akhannouch au Sénégal, accompagné du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, intervient sur Très Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, suite à l’invitation adressée par le nouveau président élu du Sénégal au Souverain pour prendre part à la cérémonie d’investiture.

En dehors des leaders de la sous-région, Sa Majesté le Roi Mohammed VI est le seul Chef d’Etat à avoir reçu une invitation pour prendre part à cette cérémonie, ce qui témoigne, encore une fois, de la profondeur des liens indéfectibles de fraternité, de solidarité et de considération unissant le Maroc et le Sénégal.

Elle dénote également la profondeur d’un partenariat exceptionnel et multidimensionnel existant entre le Royaume du Maroc et la République du Sénégal touchant les domaines politique, économique, culturel, social et spirituel.

La cérémonie de prestation de serment et d’installation du nouveau président sénégalais s’est déroulée en présence notamment de plusieurs Chefs d’Etat et présidents des commissions de l’Union Africaine, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

M. Bassirou Diomaye Faye, qui a remporté le scrutin présidentiel du 24 mars dès le premier tour avec 54,28% des voix, loin devant le candidat Amadou Ba (35,79%), est le cinquième président du Sénégal depuis l’indépendance du pays en 1960.

Cette cérémonie restreinte regroupe les leaders de la sous-région CEDEAO et la Mauritanie, qui assure la présidence de l’UA, ainsi que les présidents des commissions de l’Union africaine, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), les seuls d’ailleurs à y être conviés.

Dans cette nouvelle page de l’histoire du Sénégal qui s’ouvre aujourd’hui, l’invitation adressée à S.M. le Roi Mohammed VI a tout d’exceptionnel, puisque Sa Majesté est l’unique leader qui n’est pas de la sous-région. Elle consolide ainsi le leadership africain et panafricain du Souverain et l’aura et l’estime dont il jouit non seulement au Sénégal mais dans tout le continent.

Pour ce qui est des relations avec le Sénégal, cette invitation confirme la relation bilatérale ancestrale et amicale qui a toujours lié les deux pays, ses Chefs d’Etats et ses peuples à travers les temps. Cette participation effective de haut niveau du Maroc porte les relations marocco-sénégalaises à un palier supérieur, s’appuyant sur leur entente et convergence de vues ainsi que sur leur stature d’acteurs régionaux et internationaux clés en matière de promotion de la paix, la sécurité, la stabilité et le développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *