Conférence de l’UPCI: Mise en avant à Abidjan de l’engagement du Maroc en matière de lutte contre les changements climatiques

Conférence de l’UPCI: Mise en avant à Abidjan de l’engagement du Maroc en matière de lutte contre les changements climatiques

Les actions menées par le Maroc et son engagement en matière de lutte contre les effets des changements climatiques ont été mis en avant, mardi à Abidjan, dans le cadre des travaux de la 18ème session de la Conférence de l’Union parlementaire des États membres de l’Organisation de la Coopération Islamique (UPCI).

Intervenant au nom de la section parlementaire marocaine, la députée Najwa Koukouss a souligné que cet engagement s’est traduit par l’organisation en 2016 à Marrakech de la COP 22, rappelant aussi la tenue, en 2017 à Rabat, d’une rencontre consultative au niveau parlementaire africain sous le thème: « Le climat et le développement durable, des accords à l’action : la vision des parlementaires africains », a indiqué l’agence de presse MAP.

Mme Koukouss a, par ailleurs, évoqué les effets des changements climatiques sur les plans économique et social et les niveaux et modes de vie, et ce parallèlement à d’autres phénomènes aux répercussions inquiétantes tels que la pauvreté, la faim, la soif, la violence, le terrorisme, la criminalité, les conflits armés, le trafic d’êtres humains et le trafic d’armes et de drogues.

La députée a, sur un autre registre, mis en exergue le rôle joué par l’institution législative du Royaume au sein de l’UPCI, soulignant l’engagement du parlement marocain envers les objectifs de cette organisation parlementaire et l’incarnation de ses principes politiques.

Elle a, à cet égard, appelé les membres de l’Union à poursuivre leurs efforts en vue de développer cette organisation et contribuer à son rayonnement.

Conduite par Najwa Koukouss du groupe Authenticité et Modernité à la Chambre des Représentants, la délégation marocaine prenant part aux travaux de la 18 e Conférence de l’UPCI comprend les députés Mohamed Chebbak (Rassemblement national des indépendants) et Khalid Chennak (groupe Istiqlalien de l’unité et de l’égalitarisme) ainsi que Khalid Es-Satte, membre de la Chambre des Conseillers.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *