Nasser Bourita: La question du Sahara marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine, le Sommet de l’UA n’ayant fait aucune référence à la question nationale

Nasser Bourita: La question du Sahara marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine, le Sommet de l’UA n’ayant fait aucune référence à la question nationale

La question du Sahara marocain n’est plus à l’ordre du jour à l’Union africaine, le 37eme Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement, organe suprême de l’institution panafricaine, n’ayant fait aucune référence ou citations sur la question nationale, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita. Depuis le retour du Maroc sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI à l’Union africaine et après la décision 693 sur la question du Sahara marocain, adoptée à l’unanimité lors du Sommet de Nouakchott, en 2018, la question du Sahara marocain n’est plus soumise à l’Union africaine càd n’est plus à l’ordre du jour, a réaffirmé le ministre dans une déclarations à la presse à l’occasion du 37eme Sommet de l’Union qui a clos ses travaux lundi matin.

Pour rappel, la décision 693 sur la question du Sahara marocain, adoptée à l’unanimité lors du Sommet de Nouakchott, en 2018, souligne la compétence exclusive des Nations unies sur la question nationale. Tous les rapports de cette 37eme session du Sommet de l’UA n’ont fait l’objet d’aucune citation ou référence sur la question du Sahara marocain, a ajouté le ministre qui a représenté SM le Roi Mohammed VI à de ce Sommet.

De même, les discours de la Présidence de l’Union africaine et de la Commission de l’Union n’ont fait aucune référence à cette question qui relève du ressort exclusif de l’ONU. Les discours de la Présidence de l’Union africaine et de la Commission de l’Union insistent sur les problèmes réels du Continent et non pas les conflits artificiels et montés de toutes pièces qui visent à créer les divisions et le retour du continent en arrière, a précisé M. Bourita.

Le 37eme Sommet de l’Union africaine intervient dans un contexte marqué par plusieurs initiatives stratégiques importantes lancées ces derniers mois par SM le Roi Mohammed VI apportant des réponses à plusieurs défis auxquels le continent africain fait face, a souligné le ministre. Le ministre a cité notamment l’initiative royale sur la façade atlantique africaine visant à faire de cet espace une opportunité de développement, de paix et de stabilité dans le Continent africain.

Cette initiative royale concerne 23 pays ayant une façade atlantique et vise à faire de cette régions un espace de coopération, de coordination et de développement, a ajouté M. Bourita. L’autre initiative royale est celle visant à donner l’accès des pays du Sahel à l’Océan Atlantique apportant ainsi une réponse aux défis sécuritaire et économique que connaît la région du Sahel, a-t-il relevé.

A travers cette initiative, SM le Roi Mohammed VI apporte une réponse dans le cadre de la solidarité, d’une vision optimiste aux problèmes du Continent et dans le cadre du retour de la région du Sahel à sa situation naturelle en tant que pont entre le nord et le sud du continent africain et entre l’est et l’ouest de l’Afrique. Ces initiatives revêtent aujourd’hui une grande importance en vue de créer un espace inédit dans le continent en sortant de la logique des problèmes et du pessimisme à la logique de construction dans un cadre réaliste et rationnel qui reconnaît qu’il y a des défis dont les réponses ne peuvent pas toujours être militaires, sécuritaires et d’exclusion, mais des réponses positives à travers des initiatives inclusives pour apporter des solutions à ces défis, a souligné le ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *