ONG latino-américaine : « L’élection du Maroc à la Présidence du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies est une garantie pour le respect de la diversité »

ONG latino-américaine : « L’élection du Maroc à la Présidence du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies est une garantie pour le respect de la diversité »

L’élection du Maroc à la Présidence du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies pour l’année 2024 offre « une garantie pour le respect de la diversité et pour ceux qui pensent différemment et qui, partout dans le monde, défendent et protègent les droits de l’Homme », a affirmé le président de l’ONG latino-américaine « Droits de l’Homme sans frontières », Juan Moraga.

« Que le Maroc soit à la tête de ce conseil, c’est une garantie qu’il y aura du respect pour la diversité, pour ceux qui pensent différemment, et ceux qui, partout dans le monde, défendent et protègent les droits de l’homme », a souligné Moraga, un militant de la première heure en faveur des droits de l’Homme basé au Chili.

A la fondation des « Droits de l’Homme sans frontières », a poursuivi Moraga dans une déclaration à la MAP, « le choix du Maroc à la Présidence du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies nous semble être une reconnaissance du travail de ce pays dans la défense des droits de l’Homme, et plus particulièrement de l’action du Roi Mohammed VI, qui s’est attelé à offrir un espace aux organisations des droits de l’Homme et à la société civile sur ce sujet délicat ».

Soulignant « l’appui majoritaire » apporté par les membres du CDH à la candidature du Royaume, Moraga a fait observer que « le Maroc est un pays en progression constante sur la question des droits de l’Homme, dans la défense des droits sociaux et le respect des droits de tous ceux qui vivent dans ce pays ».

Moraga a ajouté que suite à l’élection du Maroc au CDH, son ONG prévoit de prendre contact avec la présidence marocaine pour « définir les axes de travail conjoint avec les autorités des droits de l’homme des Nations Unies – que le Maroc représente actuellement – et voir ce que nous pouvons faire en Amérique latine, mais aussi pour coordonner les efforts en faveur des droits de l’Homme avec les pays d’Afrique ».

Mercredi, le Maroc a été élu à la Présidence du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies pour l’année 2024, lors d’un vote tenu à Genève.

Sur les quarante-sept membres du Conseil, 30 ont appuyé la candidature du Maroc, face à celle de l’Afrique du Sud, qui n’a recueilli que 17 votes.

Un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a souligné que cette élection du Maroc, pour la première fois de son Histoire, à la Présidence de ce prestigieux organe onusien, exprime une reconnaissance par la Communauté internationale, de la clairvoyance de la Vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, en matière de protection et de promotion des droits de l’Homme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *