dimanche , 14 juillet 2024

Omar Hilale: L’Algérie, né dans les années 60, ne peut pas comprendre le principe de l’intégrité territoriale du Royaume multimillénaire du Maroc

Le principe de l’intégrité territoriale est sacré pour les pays ancestraux comme le Maroc, un Royaume multimillénaire, et non pas pour un État comme l’Algérie, créé il y a à peine une soixantaine d’années, a souligné, à New York, l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, Omar Hilale, calme, posé mais percutant, comme à son habitude.

Ripostant à des accusations fallacieuses, haineuses et hors sujet contre le Maroc, de son homologue algérien, lors du débat de la 4ème commission de l’Assemblée générale de l’ONU, M. Hilale a expliqué que l’intégrité territoriale « est sacrée pour les pays qui ont déjà une histoire, une civilisation et une culture », relevant qu’un pays comme l’Algérie, né dans les années 60, ne peut pas comprendre ce principe.

L’ambassadeur a précisé que la résolution 1514 sur l’autodétermination, dans son article 6, a consacré l’intégrité territoriale. “Mais je retiens que mon frère algérien ne peut pas comprendre le sens de ce principe de l’intégrité territoriale, parce que son pays a à peine 60 ans”, a-t-il souligné, notant que le Maroc, par contre, a des siècles derrière lui.

“L’État marocain a existé depuis 12 siècles. L’État marocain avait des ambassadeurs dans les cours européennes, au 15è siècle et au 16è siècle, où était l’Algérie? Elle n’existait pas”, a signalé l’ambassadeur, en insistant que l’intégrité territoriale est sacrée pour les pays ancestraux et ne peut être assimilée par l’Algérie, créée dans les années 60.

Réagissant à la piètre tentative de l’ambassadeur algérien de faire diversion sur la responsabilité de son pays dans le différend régional autour du Sahara marocain, M. Hilale a fait observer que le diplomate algérien “est passé maître dans l’illusion pour camoufler la faillite du projet algérien d’installer une république fantoche au Sahara marocain”.

Et l’ambassadeur du Maroc de marteler qu’un autre mythe fondateur de l’agenda séparatiste de l’Algérie est celui de la diversion, faisant remarquer que l’Algérie recourt à cette tactique pour camoufler sa responsabilité dans le dossier du Sahara marocain, la faillite de son projet funeste, à savoir la création d’une entité fantoche, ainsi que son rôle déstabilisateur dans la région du Maghreb. “Ce conflit artificiel qu’elle a créé a pratiquement plombé cette Union du Maghreb arabe”, a-t-il regretté.

En réponse à la remarque de l’ambassadeur algérien que son pays a été cité 40 fois dans la déclaration du Maroc, M. Hilale a rétorqué que le Maroc “sera toujours là pour dénoncer la responsabilité de l’Algérie” dans le maintien du conflit artificiel autour du Sahara marocain et l’exposer devant les Nations Unies, la 4ème Commission et le Conseil de sécurité.

“Le Sahara marocain est définitivement et irréversiblement ancré dans son Maroc. Et le Maroc est définitivement enraciné dans son Sahara. La décolonisation du Sahara marocain is over”, a conclu l’ambassadeur, représentant permanent du Maroc à l’ONU.

About Kenza Alaoui

Check Also

Une délégation parlementaire chilienne « impressionnée » par le niveau de développement à Laâyoune-Sakia El Hamra

Les membres de la délégation parlementaire chilienne en visite à Laâyoune se sont dits, jeudi, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *