Trafic de migrants: Arrestation de deux passeurs algériens en Espagne

Trafic de migrants: Arrestation de deux passeurs algériens en Espagne

La police espagnole a annoncé, vendredi, l’arrestation à Ibiza (Iles Baléares) de deux ressortissants algériens s’activant dans l’immigration clandestine.

‘’L’arrestation a eu lieu vendredi dernier et les deux (passeurs) sont accusés de délits contre les droits des citoyens étrangers et d’immigration illégale’’, indique la police nationale espagnole dans un communiqué, précisant que les deux passeurs sont également poursuivis pour avoir dirigé une embarcation qui a atteint les côtes d’Ibiza et de Formentera.

L’embarcation comptait 19 migrants, dont les deux détenus, partis de la ville de Bou Ismaïl, en Algérie, avec l’intention de rejoindre les côtes espagnoles, moyennant 8.000 euros chacun, selon la police espagnole.

‘’En raison du poids de l’embarcation et pour éviter d’être interceptés par la police, dix des migrants ont été contraints d’abandonner le bateau sur les côtes de l’île de Formentera’’, détaille la même source, relevant que ‘’les autres migrants ont continué leur route jusqu’à ce qu’ils atteignent la plage de Las Salinas (Ibiza)’’.

‘’L’embarcation ne disposait d’aucun équipement de sécurité, ni de gilets de sauvetage, ni de fusées éclairantes, ni d’aucune sorte de nourriture’’, conclut la police espagnole.

Le trafic de migrants vers l’Espagne en provenance de l’Algérie est devenu une véritable « industrie » qui génère des millions d’euros, selon des médias locaux.

Plusieurs responsables et partis politiques, notamment dans les communautés autonomes des Iles Baléares, de Murcie et d’Almeria, expriment leur inquiétude face à la hausse notable de migrants irréguliers en provenance de l’Algérie.

Récemment, le procureur supérieur des îles Baléares, Julio Cano, a souligné que sa priorité était de lutter contre les réseaux de criminalité organisée et de trafic d’êtres humains en provenance de l’Algérie, qui constituent le premier problème de l’archipel.

Sur la base du décompte des autorités locales espagnoles, 73% des migrants irréguliers arrivés sur les côtes espagnoles sont des Algériens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *