La crise alimentaire s’aggrave au Soudan, l’ONU tire la sonnette d’alarme

La crise alimentaire s’aggrave au Soudan, l’ONU tire la sonnette d’alarme

L’ONU a réclamé mardi plus de 75 millions de dollars en urgence pour faire face à la crise alimentaire au Soudan, où après des mois de conflit, plus de 17 millions d’habitants sont en situation d’insécurité alimentaire aiguë.

D’après les projections publiées mardi, 17,7 millions de personnes, soit 37% de la population, font face à un niveau élevé d’insécurité alimentaire entre octobre 2023 et février 2024. Cela représente près de 4,9 millions d’habitants qui se trouvent au niveau 4 de la classification de l’insécurité alimentaire (Integrated Phase Classification, IPC) qui va jusqu’à 5, et près de 12,8 millions au niveau 3.

A cause du conflit dans le pays, près de 6,8 millions de personnes ont été contraintes de fuir leur domicile. « Le conflit et l’escalade de la violence aggravent la crise humanitaire et détériorent la sécurité alimentaire de la population dans plusieurs zones urbaines, semi-urbaines et rurales », a indiqué la FAO dans un communiqué, notant que les régions les plus touchées étaient le Darfour, le Kordofan et Khartoum.

La FAO demande ainsi 75,4 millions de dollars en urgence, notamment pour permettre l’amélioration de la production agricole locale. Entre juillet et septembre 2023, la FAO a aidé plus d’un million de foyers paysans (soit 5 millions de personnes), notamment en distribuant des semences, selon le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *