dimanche , 14 juillet 2024

Festival National des Arts Populaires (FNAP): Lever de rideau sur la 53è édition

Les habitants et les visiteurs et de la Cité ocre, marocains et étrangers, ont été au rendez-vous, vendredi soir au Théâtre Royal de Marrakech, avec une soirée captivante en lever de rideau sur la 53è édition du Festival National des Arts Populaires (FNAP), un événement annuel incontournable, qui célèbre la richesse et la diversité du patrimoine culturel immatériel du Maroc.

En effet, le public venu nombreux assister à cette soirée haute en couleurs, marquant l’ouverture officielle de cette manifestation culturelle placée sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a été gratifié d’un spectacle féerique avec à la clé une véritable immersion dans la singularité et l’authenticité des arts populaires du Royaume et un voyage magique dans l’univers du patrimoine culturel immatériel marocain.

Environ deux heures durant, plusieurs troupes représentant différentes régions du Royaume se sont succédées sur scène pour livrer leur performance artistique impressionnante, des tableaux et chorégraphies synchronisées aux rythmes et chants interprétés avec maestria par des artistes au talent confirmé, emportant l’assistance dans l’univers mythique et authentique du patrimoine immatériel marocain.

Dans une déclaration à l’agence de presse MAP, la secrétaire générale du ministère de la Jeunesse, de la Culture, et de la Communication (Département de la Culture), Samira Malizi, s’est félicitée des efforts déployés par les organisateurs et leur attachement à l’attractivité et à la préservation de ce patrimoine, en dépit des changements dont font l’objet ces arts populaires.

Dans ce contexte, elle a salué le rôle déterminant de ces artistes dans la préservation, l’enrichissement, la transmission aux générations futures et le rayonnement à l’international de ces arts séculaires, mettant en avant les efforts consentis, dans ce sens, par le ministère et d’’autres partenaires, pour la préservation de ce patrimoine immatériel, malgré la complexité de cette opération minutieuse.

La responsable a, dans ce sillage, souligné que des pas importants ont été franchis dans ce domaine, comme en témoigne l’inscription de différentes composantes de ce legs marocain sur les listes du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité, expliquant que cette structure artistique et culturelle essentielle constitue un pilier solide pour relever les défis de la mise en place d’une industrie culturelle et créative à même de renforcer le développement durable et inclusif du Royaume, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Pour sa part, le président de l’Association Grand Atlas, Mohamed Knidri, a mis en relief la magnificence de cette soirée marquant l’ouverture officielle de cette 53è édition, estimant que cette soirée compte parmi les meilleurs spectacles présentés au fil des éditions de ce festival d’envergure.

Il a expliqué que les organisateurs ont veillé à garantir la diversité des styles artistiques et à exiger des différentes troupes participantes de porter leurs habits traditionnels authentiques, appelant à davantage de soutien pour pérenniser cette manifestation au service du rayonnement de la culture et de la préservation du folklore du Royaume.

Approchés par la MAP, des artistes et présidents d’associations artistiques participant à cette édition, ont été unanimes à souligner que ce festival sert de carrefour et d’espace de retrouvaille entre les troupes d’arts populaires issues des différentes régions du Royaume.

Cette 53è édition du FNAP, placée sous le thème « Rythmes et Symboles Éternels », réunit pour l’occasion des centaines d’artistes issus de plus de 30 troupes folkloriques marocaines ainsi que de nombreuses troupes internationales venues de Chine, d’Indonésie et du Burkina Faso.

Organisée en partenariat avec le ministère de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, la wilaya de la région Marrakech-Safi, et plusieurs autres partenaires, cette édition se distingue par l’aménagement de deux scènes de spectacles, à savoir la Place Jemaä El-Fna et la Place Jnan El Harti, ainsi que par le choix pour la première fois du Palais Bahia, pour organiser des « Soirées Thématiques ».

L’édition se distingue également par la tenue d’une soirée internationale, mettant en avant des groupes artistiques chinois, indonésiens et marocains, ainsi qu’un segment spécial intitulé « Les Nuits des Étoiles », qui rend cette année hommage à l’artiste et compositeur Nouaman Lahlou.

About Kenza Alaoui