Le Maroc a pris des mesures très avancées en matière de protection et d’intégration des femmes migrantes en situation irrégulière (chercheuse)

Le Maroc a pris des mesures très avancées en matière de protection et d’intégration des femmes migrantes en situation irrégulière (chercheuse)

Le Maroc a pris des mesures très avancées en matière de protection et d’intégration des femmes migrantes en situation irrégulière, a indiqué, jeudi à Marrakech, la chercheuse à l’Académie Toubkal des recherches et des études sociales, Sanaa Zaimi.

Ces mesures juridiques avancées illustrent les efforts visant à se mettre au diapason des conventions internationales en la matière, a expliqué Mme Zaimi dans une déclaration à l’agence de presse MAP lors de la cérémonie de signature de publications de l’Académie Toubkal, tenue en marge de la 5è édition du Forum International des Créatrices de Théâtre.

Ces efforts, a-t-elle noté, figurent notamment dans le rapport publié en 2013 par le Conseil National des Droits de l’Homme, intitulé « Étrangers et droits de l’Homme au Maroc: pour une politique d’asile et d’immigration radicalement nouvelle », ajoutant que d’importantes mesures ont été mises en œuvre, entre autres la régularisation de la situation administrative et juridique des migrants.

Parmi ces mesures, a relevé Mme Zaimi, figurent aussi les sessions de formation au profit des femmes migrantes en situation irrégulière et leur qualification pour l’obtention de diplômes nationaux dans le cadre des programmes du ministère de la Solidarité, de l’Insertion sociale, de la Famille et l’Entraide Nationale et ce, conformément aux différents engagements internationaux du Royaume.

Dans ce contexte, la chercheuse a souligné que le Maroc agit de manière sérieuse en vue de permettre à ces femmes migrantes de relever les différents défis auxquels elles font face notamment sur le plan socio-économique, a indiqué la MAP.

Cette cérémonie de signature de publications, tenue peu avant le lancement officiel du Forum des Femmes Créatrices de Théâtre, a été ponctuée par la présentation de deux ouvrages publiés par l’Académie Toubkal à savoir « Femme et migration », coordonné par les chercheurs Habiba Terkaoui, Rachid Chehmi et Abdelmajid Amrigh, en sus de la 2è édition de la revue Toubkal, consacrée à « La crise de l’eau au Maroc : gouvernance et gestion ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *