Le Conseil exécutif de l’OMS choisit le Maroc pour présider sa Commission sur le lien social

Le Conseil exécutif de l’OMS choisit le Maroc pour présider sa Commission sur le lien social

Le Conseil exécutif de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a choisi, vendredi à Genève, le Maroc pour présider la Commission sur le lien social relevant de l’organisation, en reconnaissance des efforts soutenus déployés par le Royaume, sous la conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans le renforcement des fondements de l’État social, notamment à travers le chantier de généralisation de la protection sociale et de la couverture médicale.

Le choix du Maroc, en la personne du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khaled Ait Taleb, à la tête de cette commission reflète également les efforts du Royaume pour promouvoir la justice sociale à travers la mise en place d’un système de protection sociale visant la préservation de la dignité humaine, en mettant notamment l’accent sur le renforcement des liens familiaux, qui constituent le noyau de la cohésion sociale et de la solidarité entre les générations, indique samedi un communiqué du ministère de la Santé et de la Protection sociale.

La désignation du Maroc à la présidence de cet organe vital à l’OMS est intervenue en marge de la 154ème session du Conseil exécutif de l’organisation, organisée du 22 au 27 janvier en Suisse, dans le cadre d’une déclaration commune qui souligne l’importance du lien social pour la santé publique et annonce le lancement de ladite Commission.

Le Royaume du Maroc, les Etats-Unis et le Japon, membres du Conseil exécutif de l’OMS et de sa Commission sur le lien social, ont souligné l’importance du lien social pour la santé et le bien-être des individus et des communautés, précise le communiqué, ajoutant que les trois pays ont souligné le rôle de la Commission dans la sensibilisation et l’accélération de la mise à l’échelle des solutions dans les pays, indépendamment de leur niveau de revenu, en mettant l’accent sur les catégories les plus vulnérables de la population.

Les trois pays membres, ajoute-on de même source, ont appelé la communauté de l’OMS à coopérer pour promouvoir la cohésion sociale, en tant que priorité, et pour concrétiser la vision de la Commission pour « un monde dans lequel chaque individu jouit de liens sociaux de qualité qui profitent à sa santé et à son bien-être ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *