dimanche , 16 juin 2024

Utilisation pacifique de l’énergie nucléaire: Le Maroc expose son expérience à Washington

L’ambassadeur du Maroc aux États-Unis, Youssef Amrani a pris part, lundi à Washington, à une réunion présidée par la Sous-secrétaire d’État américaine chargée du contrôle des armements et de la sécurité internationale, Bonnie Jenkins, portant sur le Dialogue soutenu sur l’utilisation pacifique de l’énergie nucléaire, la science et la technologie (SDPU).

Au cours de cette réunion tenue au siège du département d’État, M. Amrani a salué les efforts déployés dans le cadre de l’initiative SDPU, « une plateforme importante et un partenaire précieux » pour la coopération scientifique et technologique dans divers secteurs clés, notamment l’eau, l’environnement, l’alimentation et la santé, a souligné l’agence de presse MAP.

Il a précisé que les objectifs de cette initiative sont conformes aux priorités nationales du Maroc énoncées dans le Nouveau modèle de développement, ainsi qu’aux engagements du Royaume envers les Objectifs de développement durable (ODD).

L’ambassadeur a rappelé à cet égard que le Maroc participe activement aux activités liées aux SDPU notamment à travers ses agences compétentes, à savoir le Centre national de l’énergie, des Sciences et des Technologies nucléaires (CNESTEN) et l’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR).

Depuis son adhésion à l’AIEA en 1957, le Maroc a introduit les techniques nucléaires à des fins pacifiques dans divers secteurs et a bénéficié d’une coopération et d’un appui importants de l’AIEA, notamment à travers des formations, des expertises et l’acquisition d’équipements de pointe, a relevé M. Amrani, selon la MAP.

Et d’ajouter que l’AMSSNuR et le CNESTEN sont tous deux reconnus, aux niveaux régional et continental, comme des centres d’excellence en matière de renforcement des capacités, de formation et d’appui technique, ainsi que de promotion de la réglementation en la matière.

Évoquant l’assistance accordée par le Maroc aux pays africains dans ce domaine, l’ambassadeur a exprimé la disposition du Royaume à œuvrer au développement d’initiatives de coopération triangulaire et multilatérale, impliquant d’une part le SDPU et l’AIEA, et d’autre part les États membres intéressés.

De tels partenariats permettraient, a-t-il dit, de renforcer davantage les connaissances et l’expertise dans ce domaine important à travers l’Afrique.

Le SDPU est une initiative visant à soutenir la poursuite des progrès et le droit de tous aux avantages des utilisations pacifiques de la technologie nucléaire, tels qu’ils ont été consacrés par le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP).

Cette initiative ambitionne également de créer une plateforme coopérative pour mieux faire connaître les domaines dans lesquels les technologies nucléaires ont le plus d’impact, dans le cadre de la réalisation des ODD.

About Kenza Alaoui

Check Also

Formation et recherche scientifique: Le Maroc et les Etats-Unis renforcent leur coopération

L’Université internationale de Rabat (UIR) et l’Université d’État du Mississippi (MSU) ont signé, mardi à …