La Commission ministérielle et les syndicats les plus représentatifs de l’enseignement parviennent à un accord

La Commission ministérielle et les syndicats les plus représentatifs de l’enseignement parviennent à un accord

Le ministre de l’Éducation nationale, du préscolaire et des sports, Chakib Benmoussa, a annoncé, lundi à Rabat, que la Commission ministérielle et les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs sont parvenus à un accord sur les amendements touchant aux aspects pédagogique et financier du statut des fonctionnaires du secteur de l’éducation. Dans une déclaration à la presse à l’issue d’une réunion entre la Commission ministérielle chargée du traitement des problématiques liées au statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale et les représentants des cinq centrales syndicales les plus représentatives, M. Benmoussa a indiqué qu' »au terme de leurs réunions tenues depuis vendredi dernier, les deux parties sont parvenues à un accord concernant un certain nombre d’amendements liés aux aspects pédagogique et financier des fonctionnaires du secteur de l’Education ».

Les résultats de ces réunions seront inclus dans un accord qui sera signé ce mardi, a fait savoir le ministre. De leur côté, les représentants des cinq syndicats de l’enseignement les plus représentatifs ont noté, dans des déclarations à la presse, que la réunion était l’occasion de « trancher sur tous les amendements liés au statut » en examinant « exhaustivement l’ensemble de ses articles », exprimant leur optimisme quant aux résultats de la réunion et au « développement positif » qu’ont connu les discussions.

Par ailleurs, ils ont souligné que l’accord final, dont la signature est prévue mardi, contribuera certainement à « redonner vie à l’école publique et à favoriser le retour des élèves aux classes », saluant la réactivité dont a fait preuve la Commission ministérielle tout au long des réunions.

Le commission ministérielle chargée de traiter les problématiques liées au statut des fonctionnaires de l’Éducation nationale comprend, outre M. Benmoussa, le ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, Younes Sekkouri, et le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa.

Le chef du gouvernement Aziz Akhannouch avait présidé, le 10 décembre à Rabat, une réunion au cours de laquelle le gouvernement et les centrales syndicales les plus représentatives ont signé un accord portant sur l’amélioration des salaires des enseignants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *