Sahara marocain : La Belgique réitère sa position considérant le plan d’autonomie comme une bonne base pour une solution acceptée par les parties

Sahara marocain : La Belgique réitère sa position considérant le plan d’autonomie comme une bonne base pour une solution acceptée par les parties

La Belgique a réitéré sa position sur la question du Sahara marocain, qui considère le plan d’autonomie présenté par le Royaume en 2007 comme « un effort sérieux et crédible du Maroc et comme une bonne base pour une solution acceptée par les parties », telle qu’exprimée dans la Déclaration conjointe du 20 octobre 2022.

Cette position, réaffirmée par un porte-parole au ministère belge des Affaires étrangères, dans une déclaration à la MAP, renvoie à la Déclaration conjointe du 20 octobre 2022, qui a été adoptée à l’issue de la rencontre à Rabat du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, M. Nasser Bourita, et la ministre des Affaires étrangères, des Affaires européennes et du Commerce extérieur et des Institutions culturelles fédérales du Royaume de Belgique, Mme Hadja Lahbib.

La ministre belge a réitéré, à cette occasion, « le soutien de longue date de la Belgique au processus mené par les Nations Unies pour une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable pour les parties ».

Dans cette Déclaration, « les deux ministres conviennent de l’exclusivité de l’ONU dans le processus politique et réaffirment leur soutien à la résolution 2602 du Conseil de sécurité de l’ONU, qui a noté le rôle et la responsabilité des parties dans la recherche d’une solution politique réaliste, pragmatique, durable et fondée sur le compromis ».

Le Maroc et la Belgique avaient salué également la nomination de l’Envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Staffan de Mistura, et réaffirmé leur soutien actif à ses efforts pour faire avancer le processus politique sur la base des résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies, ainsi qu’à la MINURSO.

Selon le porte-parole, la Déclaration conjointe du 20 octobre 2022 « confirme la position que la Belgique avait déjà adoptée le 14 février 2014 dans le cadre de la Haute Commission mixte entre le Maroc et la Belgique et qui avait été exprimée par le Premier ministre de l’époque, M. Elio Di Rupo », qui avait souligné que « la Belgique apprécie les efforts sérieux et crédibles déployés par le Maroc à cette fin, notamment à travers la présentation de son plan d’autonomie ».

Cette position est d’ailleurs, ajoute la même source, conforme aux principes rappelés dans la résolution la plus récente du Conseil de sécurité des Nations Unies relative à la question du Sahara, à savoir la résolution 2703 du 30 octobre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *