Oued Eddahab: M. Sadiki s’enquiert de l’état d’avancement du projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation de 5.000 Ha

Oued Eddahab: M. Sadiki s’enquiert de l’état d’avancement du projet de dessalement de l’eau de mer pour l’irrigation de 5.000 Ha

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts, Mohamed Sadiki, a effectué, vendredi à la commune territoriale Bir Anzarane relevant de la province d’Oued Eddahab, une visite de terrain pour s’enquérir de l’état d’avancement du projet de dessalement de l’eau de mer destiné à l’irrigation de 5.000 Ha.

Ainsi, le ministre, accompagné du wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d’Oued-Eddahab, Ali Khalil, du président du Conseil régional, El Khattat Yanja, des élus, des présidents des services extérieurs et des responsables du département de tutelle, a pris connaissance de l’état d’avancement de ce projet composé d’une station de dessalement, d’un parc éolien et d’un réseau d’irrigation d’une capacité de production d’environ 37 millions de mètres cubes par an, en vue d’assurer l’irrigation de 5.000 Ha et de garantir l’approvisionnement en eau potable au niveau de la région, a rapporté l’agence de presse MAP.

Ce projet pionnier dans la région de Dakhla-Oued Eddahab, réalisé sur Hautes Instructions Royales, s’inscrit dans le cadre de la stratégie « Génération Green » et du nouveau modèle de développement des provinces du Sud, lancés par SM le Roi Mohammed VI.

Il vise la valorisation des potentialités régionales et la pérennisation de ses ressources en eau, à travers l’utilisation des technologies innovantes dans le domaine du dessalement de l’eau de mer et le recours aux énergies vertes.

Mobilisant un investissement de 2,42 milliards de dirhams (MMDH), dont 1,98 MMDH pour la construction d’une station de dessalement de l’eau de mer et d’un parc éolien d’une capacité de 60 mégawatts, en plus de 442 millions de dirhams (MDH) pour le réseau d’irrigation, ce projet permettra la création d’un nouveau périmètre irrigué sur une superficie de 5.000 Ha, répartis sur 219 lots.

Ce périmètre irrigué sera assuré dans le cadre de l’opération de partenariat public-privé autour des terres agricoles du domaine privé de l’État, en faveur des jeunes et investisseurs de la région.

Ce projet d’envergure permettra de créer une forte dynamique économique dans la région, à travers la mobilisation d’un investissement privé pour la mise en valeur de ce périmètre, estimé à 2,5 MMDH, qui devrait générer une production annuelle de plus de 415.000 tonnes (T) de primeurs et une valeur ajoutée annuelle de plus de 1 MMDH, ainsi que plus de 10.000 emplois permanents.

Ce projet, dont l’achèvement est prévu pour juin 2025, permettra également de préserver les ressources en eaux souterraines, d’user les énergies renouvelables et d’assurer la durabilité des systèmes de production.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *