DG du FMI: La gestion rapide et efficace des effets du séisme et « la solidarité inégalée » des Marocains sont « la meilleure preuve de l’avenir brillant du Maroc »

DG du FMI: La gestion rapide et efficace des effets du séisme et « la solidarité inégalée » des Marocains sont « la meilleure preuve de l’avenir brillant du Maroc »

La gestion rapide et efficace des effets du séisme d’Al Haouz et la « solidarité inégalée » des Marocains, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, sont « la meilleure preuve de l’avenir brillant du Maroc », a affirmé la Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva, lundi à Marrakech, à l’occasion du début des travaux des Assemblées générales du FMI et de la Banque mondiale.

« Nous avons été de tout cœur avec vous le 8 septembre lorsque, tard dans la soirée, un séisme s’est produit. Nous sommes de tout cœur avec les familles, et nous sommes convaincus que la solidarité du peuple marocain est inégalée », a souligné Mme Georgieva, lors de l’événement de lancement du livre « Le Maroc en quête d’une croissance plus forte et plus inclusive », élaboré par le FMI.

« Beaucoup a été fait pour se relever rapidement du séisme », a reconnu la DG du FMI, lors de cet événement, en présence notamment du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, du président du Groupe de la Banque mondiale, Ajay Banga, et de plusieurs autres personnalités marocaines et étrangères, ajoutant qu' »à travers cet élan de solidarité, le Maroc donne une véritable leçon au monde entier ».

Dans un témoignage éloquent de l’ampleur des résultats concluants des efforts des autorités marocaines pour faire face aux effets du tremblement de terre, Mme Georgieva a indiqué qu’elle a visité plus tôt dans la matinée, en compagnie de la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah, des écoles dans les zones sinistrées.

« A peine un mois après le séisme, tous les enfants ont repris le chemin de l’école », s’est-elle félicitée.

« Certains ont été transférés dans des écoles qui n’ont pas été touchées, d’autres dans des bâtiments provisoires, ou dans des tentes, mais tous ont repris les cours », a-t-elle témoigné, soulignant que « leur sourire et enthousiasme sont pour moi la meilleure preuve de l’avenir brillant du Maroc ».

Il y a aussi beaucoup de preuves dans le livre « Le Maroc en quête d’une croissance plus forte et plus inclusive », car le Royaume a entrepris de vastes réformes et le résultat est évident, a-t-elle ajouté, citant une économie dynamique, une forte capacité d’exportation, un secteur touristique vital, une jeunesse instruite et une volonté de diversification qui font partie des ambitions pour porter la croissance à un niveau encore plus élevé.

Et de poursuivre que le revenu par habitant a doublé au cours de cette courte période, depuis le début de ces réformes.

Évoquant les perspectives d’avenir pour l’économie marocaine, Mme Georgieva s’est dite convaincue que la reconstruction post-séisme va insuffler une nouvelle dynamique à l’économie du pays.

« Le Maroc est le porte-voix du continent africain. Un 21è siècle prospère ne pourra être possible sans une Afrique prospère », a-t-elle dit.

Et de recommander que « le meilleur hommage à ceux qui ont perdu leur vie (dans le séisme) est de bien reconstruire et de construire pour les enfants en priorité ».

La Directrice générale du FMI a conclu en soulignant que le livre « Le Maroc en quête d’une croissance plus forte et plus inclusive » n’est pas seulement pertinent pour le Royaume, mais pour tout pays qui a l’ambition de parvenir à une croissance durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *