Tunisie: Le ministre de l’éducation démis de ses fonctions

Tunisie: Le ministre de l’éducation démis de ses fonctions

Le ministre de l’éducation tunisien a été démis de ses fonctions, a annoncé lundi la présidence tunisienne, sans préciser les raisons de ce limogeage qui intervient dans un contexte politique et social tendu dans le pays.

« Le président de la République a décidé, ce lundi, de démettre Mohamed Ali Boughdiri de ses fonctions de ministre de l’Éducation et de le remplacer par Saloua Abassi », précise la Présidence dans un communiqué, relayé par les agences de presses.

Il s’agit du deuxième limogeage en l’espace d’un mois à l’encontre d’un membre du gouvernement du Premier ministre, Ahmed Hachani.

Le président tunisien s’est arrogé les pleins pouvoirs le 25 juillet 2021 en limogeant le Premier ministre et en suspendant le Parlement.

Gouvernant par décrets présidentiels, le chef de l’État peut limoger à tout moment le chef du gouvernement ou les ministres. Résultat: Une trentaine de dirigeants, dont neuf ministres qu’il a lui-même nommés, ont été démis de leurs fonctions en 2023, contre quinze en 2022, selon un décompte de la presse locale.

Ces limogeages interviennent au moment où la Tunisie est confrontée à de fortes tensions politiques et à une grave crise socio-économique, auxquelles le pouvoir peine à remédier en dépit de fréquents remaniements ministériels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *