Russie: Plus de 60 morts dans une attaque armée revendiquée par l’EI

Russie: Plus de 60 morts dans une attaque armée revendiquée par l’EI

Plus de 60 personnes ont été tuées et 115 blessées vendredi soir dans une attaque armée suivie d’un énorme incendie dans une salle de concert de la banlieue de Moscou, qui a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI). Les forces de l’ordre russes ont indiqué être « à la recherche » des assaillants et les autorités ont averti que le bilan de l’attaque « peut augmenter », rapporte l’agence de presse AFP.

L’EI, qui a déjà ciblé la Russie à plusieurs reprises, a affirmé sur l’un de ses comptes Telegram que ses combattants « ont attaqué un grand rassemblement (…) dans les environs de la capitale russe Moscou ». L’organisation jihadiste a affirmé que son commando avait ensuite « regagné sa base en toute sécurité », indique la même source.

La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova avait dénoncé auparavant un « attentat terroriste sanglant » et un « crime monstrueux ». L’Ukraine avait rapidement nié toute responsabilité, mettant même en cause les services secrets russes. Selon le ministre de la Santé Mikhaïl Mourachko, 115 personnes sont hospitalisées, dont cinq enfants. Soixante adultes et un mineur parmi ces blessés sont dans un état grave.

Cet assaut, dont les médias russes ont commencé à faire état vers 20H15 à Moscou (17H15 GMT), a été mené par plusieurs individus armés au Crocus City Hall, une salle de concert située à Krasnogorsk, à la sortie nord-ouest de la capitale russe.

Des journalistes de l’AFP ont vu le bâtiment en proie à un vaste incendie, des volutes de fumée noire s’échappant du toit, ainsi qu’une très importante présence de la police et des services de secours, dont les gyrophares bleus éclairaient par dizaines la nuit.

« Il reste encore quelques foyers mais l’incendie a été pratiquement circonscrit. Des secouristes ont pu pénétrer dans l’auditorium » où le toit s’était effondré, a déclaré dans la nuit sur Telegram le gouverneur de la région de Moscou, Andreï Vorobiov.

Les travaux de déblayage y ont commencé « et vont durer toute la journée », a-t-il indiqué dans la matinée, en précisant que 477 secouristes étaient déployés sur les lieux. Aucune information n’a été donnée sur le nombre de personnes potentiellement piégées à l’intérieur.

« Juste avant le début, nous avons tout d’un coup entendu plusieurs rafales de mitraillette et un terrible cri de femme. Puis beaucoup de cris », a raconté à l’AFP Alexeï, un producteur de musique qui se trouvait en loges au moment de l’attaque. Il a dit avoir vu « des mouvements de foule terribles » de spectateurs voulant s’échapper.

Selon un journaliste de l’agence de presse publique Ria Novosti, des individus en tenue de camouflage ont fait irruption dans le parterre de la salle de concert avant d’ouvrir le feu et de lancer « une grenade ou une bombe incendiaire, ce qui a provoqué un incendie ». Les flammes se sont propagées à près de 13.000 m2 du bâtiment avant que l’incendie ne soit contenu, selon les services de secours.

L’ambassade américaine en Russie avait averti il y a deux semaines ses citoyens qu’elle « suivait de près des informations selon lesquelles des extrémistes ont des plans imminents de cibler de grands rassemblements à Moscou, y compris des concerts ».

La Maison-Blanche a affirmé que les États-Unis ont partagé ces renseignements avec les autorités russes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *