Gaza: Le Hamas annonce plus de 60 morts dans des frappes israéliennes « intenses »

Gaza: Le Hamas annonce plus de 60 morts dans des frappes israéliennes « intenses »

Plus de 60 Palestiniens ont été tués à travers la bande de Gaza dans des bombardements israéliens « intenses » menés dans la nuit de dimanche à lundi, selon un communiqué du gouvernement du Hamas, relayé par l’agence de presse AFP.

« Plus de 60 martyrs et des dizaines de blessés dans de nouveaux massacres commis cette nuit et à l’aube par les forces d’occupation », écrit le Bureau de presse du gouvernement du Hamas. Selon le texte, les frappes et les bombardements d’artillerie ont visé les villes de Khan Younès et Rafah (sud de la bande de Gaza), où l’armée israélienne concentre désormais son offensive, ainsi que d’autres zones du territoire assiégé, rapporte l’AFP.

Entrée dimanche dans son 100e jour, la guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée par une attaque lancée le 7 octobre depuis la bande de Gaza par le mouvement islamiste palestinien et ayant entraîné la mort d’environ 1.140 personnes du côté israélien, en majorité des civils tués ce jour-là, selon un décompte de l’AFP réalisé à partir de données officielles israéliennes.

Quelque 250 personnes ont été prises en otages lors de cette attaque, et 132 sont toujours à Gaza, dont au moins 25 auraient été tuées, selon les autorités israéliennes. Une centaine ont été libérées en vertu d’une trêve fin novembre.

En représailles, Israël a juré d’anéantir le Hamas, au pouvoir à Gaza depuis 2007. Dans la bande de Gaza, le conflit a fait près de 24.000 morts, principalement des femmes, des adolescents et des enfants, selon le dernier bilan du ministère de la Santé du Hamas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *