La trêve Israël-Hamas entre dans son 6e jour, les médiateurs tentent de la prolonger encore

La trêve Israël-Hamas entre dans son 6e jour, les médiateurs tentent de la prolonger encore

La trêve entre Israël et le Hamas entre mercredi dans son sixième jour avec un nouvel échange attendu d’otages israéliens contre des prisonniers palestiniens, au moment où les médiateurs internationaux multiplient les efforts pour obtenir un cessez-le-feu durable, a indiqué l’agence de presse AFP.

« Lueur d’espoir et d’humanité au milieu des ténèbres de la guerre », selon le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, la prolongation de la trêve pour 48 heures, jusqu’à 05H00 GMT jeudi, doit permettre la libération de 20 otages du Hamas et de 60 prisonniers palestiniens supplémentaires, a indiqué le Qatar, principal médiateur dans les négociations, selon l’AFP.

Chaque jour depuis vendredi, le Hamas relâche une dizaine de femmes et d’enfants enlevés lors de son opération du 7 octobre en Israël, contre la libération de trois fois plus de prisonniers palestiniens. Douze otages (dix Israéliennes et deux Thaïlandais) et trente prisonniers palestiniens ont ainsi encore été libérés mardi soir.

Selon les médias israéliens, le gouvernement d’Israël a reçu mardi la liste des otages que le Hamas doit libérer mercredi. Aucune confirmation officielle n’a toutefois été formulée.

L’accord de trêve, négocié avec l’appui également de l’Égypte et des États-Unis, a déjà permis la libération de 60 otages israéliens et de 180 Palestiniens écroués dans des prisons israéliennes. Vingt-et-un otages étrangers, en majorité des Thaïlandais vivant en Israël, ont été libérés hors du cadre de cet accord.

Les autorités israéliennes ont estimé à environ 240 le nombre de personnes enlevées et emmenées à Gaza le 7 octobre, lors de l’attaque sans précédent du mouvement islamiste palestinien qui a coûté la vie à quelque 1.200 personnes en Israël.

En représailles, Israël a promis d' »anéantir » le Hamas, qui a lancé son attaque depuis la bande de Gaza, assiégeant et bombardant sans relâche le territoire palestinien et lançant le 27 octobre une offensive terrestre.

D’après le gouvernement du Hamas, 14.854 personnes, dont 6.150 âgées de moins de 18 ans, ont été tuées dans les frappes israéliennes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *