samedi , 18 mai 2024

Exposition de l’espace mémoire au profit des détenus de la prison locale d’Oujda

Une exposition de l’espace mémoire est organisée, du 18 au 20 avril, au profit des détenus de la prison locale d’Oujda, en marge de la 4ème édition du Salon du livre maghrébin « Lettres du Maghreb ».

Initiée par la Délégation générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion (DGAPR), cette exposition vise à contribuer à l’ouverture des détenus sur leur environnement, ainsi qu’à leur participation active aux activités organisées dans la ville, notamment celles à caractère culturel, pour préparer leur réinsertion dans la société.

Cette exposition présente une série de produits et de manuscrits de la mémoire des établissements pénitentiaires au Maroc datant de plusieurs centaines d’années, notamment des produits en céramique et en cuir, ainsi que des instruments de musique et des peintures réalisées par des détenus.

Parmi les éléments exposés figurent également des uniformes de prison, quelques modèles de livres issus de la bibliothèque de ces établissements, ainsi qu’une sélection de termes utilisés au sein de l’espace carcéral, outre d’anciens modèles de serrures et de menottes.

Parallèlement à cette exposition, une rencontre a été organisée dans le cadre du café culturel de la prison locale, avec le romancier marocain, Mohamed Akoudad, qui a présenté et dédicacé son roman « La Braise sous la Peau ».

Cette initiative s’inscrit dans le cadre des activités culturelles et des séminaires organisés par la DGAPR en partenariat avec l’Agence de développement de la région de l’Oriental à l’occasion de la 4ème édition du Salon, qui se tient jusqu’au 21 avril.

Ainsi, le café culturel de la prison locale d’Oujda organise une série de rencontres avec des écrivains, poètes et romanciers, qui présentent leurs œuvres littéraires.

Dans une déclaration à l’agence de presse MAP, Abdelaziz El Hini, directeur régional de la DGAPR pour la région de l’Oriental et directeur de la prison locale d’Oujda, a indiqué que la DGAPR est fortement présente dans la 4ème édition du Salon et sa participation s’inscrit dans le cadre de son ouverture sur les différents partenaires.

Une exposition de l’espace mémoire a été également organisée au profit des détenus, comprenant leurs propres créations, ainsi que certains équipements et outils utilisés par la Délégation dans le cadre de son travail quotidien, a-t-il ajouté.

About Kenza Alaoui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *